colibri et sanglier

un article qui secoue les neurones :

Savoir que ….

« Penser globa­le­ment, agir loca­le­ment. »

Un slogan qui consti­tue encore aujourd’­hui une des devises de l’éco­lo­gie pallia­tive (qui se distingue de l’éco­lo­gie « radi­cale »), avec le succès déri­soire que l’on doit bien lui recon­naître. |…]

« Déman­te­ler globa­le­ment, recons­truire loca­le­ment. »

Une devise qui, quarante-cinq ans après la nais­sance de l’éco­lo­gie pallia­tive, devrait avoir du sens pour celui qui perçoit la magnitude du désastre en cours et l’ur­gence du combat écolo­gique.

Ce second constat implique de faire des choix rapi­de­ment. Ces choix sont clairs, ainsi que le rappelle Derrick Jensen : lire la suite sur http://partage-le.com/2017/10/8096/

Lire aussi :http://www.lesrepliques.com/A-force-de-sacrifier-l-essentiel-pour-l-urgent-on-finit-par-oublier-l-urgence-de-l-essentiel-Edgar-Morin_a1180.html

Et donc que faire localement ?

1. Eric Cantona a donné la solution en 2010 : (voir Le Figaro ou Le Monde ou https://fr.wikipedia.org/wiki/Appel_%C3%A0_la_panique_bancaire_du_7_d%C3%A9cembre_2010)

…extrait de : https://www.pauljorion.com/blog/2017/11/04/largent-mode-demploi-en-livre-de-poche-la-preface-inedite/
« …La panique bancaire, constitue, comme Cantona l’avait parfaitement compris, le cauchemar ultime du monde financier : souvenez-vous du petit garçon qui refuse de déposer ses twopence à la banque où travaille son père dans le film Mary Poppins, parce qu’il veut les consacrer à acheter du grain pour les pigeons des marches de Saint-Paul cathedral à Londres, et qui déclenche ainsi la panique bancaire la plus échevelée de l’histoire du cinéma ! Laisser courir le bruit que les banques peuvent créer de l’argent à la demande quand elles en manquent, c’est le bobard le plus utile qui soit du point de vue des banquiers. Que des complotistes y voient un « scandale », c’est là un moindre mal tant le bénéfice est par ailleurs immense ! »

2. Suivre notre député https://www.nosdeputes.fr/jean-francois-eliaou et l’interpeller sur l’écologie. Ou l’agriculture : https://www.nosdeputes.fr/15/question/QE/1744

Avez-vous d’autres idées efficaces pour agir localement ?

Envoyez-nous un email, votre commentaire sera publié.

Publicités